fbpx

Le Bryant Parc à New York City récolte des données sur ses visiteurs

Bryant Parc New York City récolte données visiteurs
 
L’objectif est de mobiliser des sponsors et des annonceurs. La technique est désormais éprouvée : grâce à un partenariat avec une entreprise d’analyse des données, PlaceIQ, le parc récupère les données anonymes et celles des portables des visiteurs, ce qui permet de mieux connaître leurs comportements et surtout leurs habitudes d’achat.
 
Les analyses ont déjà permis de montrer que si la plupart des visiteurs du parc – près de 80 % – ne vivent pas à Manhattan, ils ont 50 % de chances supplémentaires que les habitants locaux d’aller faire des courses chez Macy’s, et deux fois plus de chances de se fournir chez Petsmart et d’avoir un compte chez Bank of America. A ces enseignes d’en profiter en sponsorisant des événements organisés dans le parc.
 
Le principal vecteur d’information est constitué par les instruments de localisation des téléphones mobiles que la plupart des utilisateurs activent lorsqu’ils téléchargent des applications.