fbpx

La Californie oblige les églises à rembourser l’avortement

Californie Eglises rembourser avortement
 
Ces dernières années, l’administration Obama et ses soutiens de gauche faisaient attention à ne pas s’en prendre publiquement à la liberté religieuse, notamment en ce qui concernait les guerres contre le remboursement de l’avortement par l’« Obamacare », ce qui ne les a pas empêché de la piétiner en de multiples occasions. L’atteinte la plus spectaculaire vient de se produire en Californie où les églises ne seront pas exemptées de l’obligation d’inclure le remboursement de l’avortement dans les contrats d’assurance santé proposés à leurs employés.
 

Les églises contraintes à rembourser un « service de santé de base » : l’avortement

 
Le processus totalitaire montre enfin son vrai visage en Californie, dont le département de Santé vient d’ordonner que tous les plans d’assurance santé de l’Etat comportent d’emblée le remboursement de l’avortement, désormais classé parmi les « services de santé de base » obligatoirement remboursés depuis 40 ans par une loi de l’Etat.
 
Aucune église n’est protégée contre cette décision ; elles devront désormais toutes prendre pour leur personnel ou membres des assurances santé comprenant le remboursement de l’avortement.
 

Pas de liberté religieuse pour les églises

 
La Californie se met ainsi en contradiction avec la récente jurisprudence de la Cour suprême, l’arrêt Hobby Lobby du 30 juin. Cette chaîne de magasins dont le PDG, David Green, est chrétien et finance des organismes à but non lucratif en lien avec la droite chrétienne, avait été parmi les premières à contester l’obligation de participer ainsi à la culture de mort.
 
L’administration s’était mobilisée pour priver cette entreprise des protections liées à la liberté religieuse qu’elle invoquait pour refuser de « couvrir » la contraception dans le nouveau système de sécurité sociale. On le lui avait refusé du fait qu’il s’agissait d’une société commerciale, qu’elle n’était pas une église et que ses déclarations n’étaient pas scientifiques…
 
La Cour suprême a estimé que Hobby Lobby était dans son droit en refusant de rembourser la contraception. Imposer le remboursement de l’« IVG » à des églises n’en apparaît que d’autant plus totalitaire.