fbpx

Le cardinal Tagle veut un « Nouvel ordre économique » pour favoriser les pauvres

Cardinal Tagle Nouvel ordre économique pauvres

Le cardinal Tagle (au centre)


 
Lors des XVIIe journées de la Théologie de la Charité organisées par Caritas Espagne à Saint Jacques de Compostelle, le discours de clôture prononcé par le cardinal philippin Luis Antonio Tagle a porté sur la mise en place d’un « Nouvel ordre économique » pour mettre fin au drame de la pauvreté et de « l’inégalité ».
 
Il a accusé les médias et les centres de pouvoir d’être trop éloigné des pauvres et de leurs problèmes, affirmant que chacun devait se comporter comme le Bon Samaritain.
 
Mais il en a surtout profité pour avancer des idées politiques, en déplorant qu’aujourd’hui huit personnes seulement sont aussi riches que la moitié de la totalité de la population de la planète, soit près de huit fois moins que l’année précédente.
 
« Ce qui nous perturbe, c’est l’idée que toute cette richesse, produite par tant de travailleurs, ne soient pas distribuées équitablement », a-t-il ajouté, appelant à construire un Nouvel ordre économique où « priment les valeurs, ces valeurs des pauvres qu’ils gardent comme un trésor. » Un nouvel ordre socialiste ? C’est bien vers cela que tendent les manœuvres actuelles en vue de réduire les inégalités Nord-Sud.