fbpx

680.000 « cartes vertes » pour des migrants de pays musulmans vers les Etats-Unis en cinq ans

cartes vertes migrants pays musulmans vers Etats Unis cinq ans
 
C’est ce que révèle la sous-commission du Sénat sur l’immigration et l’intérêt national. Les 680.000 autorisations d’immigrer ont profité à des personnes en provenance du Pakistan, de l’Irak, du Bangladesh, de l’Iran, de l’Egypte, de la Somalie, de l’Ouzbékistan, de la Turquie, du Maroc, de la Jordanie, de l’Albanie, du Liban, du Yémen, de l’Indonésie, de la Syrie, du Soudan et de l’Afghanistan entre autres. Toutes ne sont pas forcément musulmanes mais on peut supposer qu’il s’agit de la majorité.
 
La sous-commission s’attend à l’émission d’autant de cartes vertes au cours des cinq années à venir, et prévient que le nombre pourrait même être bien supérieur en raison du plan Obama pour les réfugiés.
 
Elle précise que selon le Bureau du recensement américain, on compte aujourd’hui 41,3 millions de personnes nées à l’étranger aux Etats-Unis, un record qui pourrait bientôt être doublé par le record de la proportion de personnes nées à l’étranger ; par ailleurs un quart de la population a au moins un parent né à l’étranger.
 
Les Etats-Unis se glorifient d’être un melting-pot mais on peut dire que le pot-au-feu n’a jamais été aussi disparate. En 1970, moins d’un résident des Etats-Unis sur 21 était né à l’étranger. Aujourd’hui on est passé à 1 sur 7. The New American observe que cette situation a fortement joué sur le nombre d’actifs prêts à travailler, l’offre ayant maintenu une pression à la baisse sur les salaires. « Les salaires sont aujourd’hui plus bas qu’en 1973 », assure ce média.