fbpx

En Chine, posséder des armes jouets peut valoir la prison à vie

Chine posséder armes jouets valoir prison vie 
C’est un des pays les plus sévères au monde en ce qui concerne l’interdiction de la possession d’armes, comme l’ont appris à leurs dépens des collectionneurs de répliques d’armes à feu. Les autorités chinoises les considèrent comme des armes létales.
 
Un jeune homme de 20 ans, Liu Dawei, a ainsi été condamné à vie pour « trafic d’armes » après la saisie de 20 répliques achetées à Taïwan. Il a déjà passé un an en prison. C’est la ténacité de sa famille a permis d’obtenir la promesse d’une révision de son procès qui passera en appel après avoir été enfin jugé recevable.
 
Au moment de sa condamnation, Liu avait crié : « Tirez sur moi avec mes armes, je plaiderai coupable si elles sont capables de me tuer ! »
 
La presse chinoise explique que la tradition d’interdire la possession d’armes est fort ancienne en Chine puisqu’elle remonterait à la dynastie Qin (3e siècle avant Jésus-Christ), fondée sur la peur des autorités de ce qui pourrait arriver si les civils avaient un accès facile aux armes. Une loi adoptée en 1980, neuf fois plus sévère que la précédente, interdit la possession de toute arme ayant une force cinétique qui dépasse les 1,8 joules par centimètre carré. Il en faut 16 pour perforer la peau humaine.