fbpx

Californie : pour les Démocrates, les climato-sceptiques et les compagnies pétrolières ne sont pas protégés par le Premier amendement

climato sceptiques Premier Amendement compagnies pétrolières Californie Démocrates
 
Des parlementaires démocrates californiens ont écrit une lettre au procureur général de l’Etat Kamala Harris, affirmant que le Premier amendement sur la liberté d’expression n’est pas fait pour protéger les mensonges de la compagnie pétrolière ExxonMobil sur le réchauffement climatique, mettant du même coup en danger la liberté de parole des climato-sceptiques.
 

Les Démocrates contre le Premier amendement

 
Dix-neuf parlementaires Démocrates ont assuré à Mme Harris que son enquête visant à déterminer si Exxon a menti sur la réalité du changement climatique et induit en erreur des investisseurs, ne constitue pas une tentative d’empêcher la libre expression ou la recherche scientifique.
 
Kamala Harris s’est associée à l’enquête à charge des procureurs généraux de New York, du Massachusetts et des Iles Vierges américaines contre le point de vue d’Exxon. Des reporters d’Inside Climate News et de l’université Columbia affirment que la compagnie pétrolière a essayé d’occulter les conclusions des climatologues et a financé des groupes opposés aux régulations énergétiques fédérales, et qui nient la responsabilité de l’homme dans le réchauffement climatique. Harris enquête à présent pour savoir si Exxon a trompé ses actionnaires sur le risque de réchauffement climatique.
 

Démocrates contre compagnies pétrolières et climato-sceptiques

 
Les Démocrates ont écrit à Harris en réponse à une enquête de Lamar Smith, parlementaire républicain du Texas. Smith, président de la Commission Science, Espace et Technologie a demandé communications des documents détenus par les procureurs et des environnementalistes mobilisés contre Exxon. « Nous soutenons votre enquête… Les affirmations sans fondement de la Commission Science à votre encontre ne sont rien d’autre qu’une partie de son programme d’agression constante à l’égard de la climatologie » ont écrit les Démocrates. « Comme vous le savez, des preuves récentes laissent penser que les principales compagnies pétrolières, comme ExxonMobil et Shell, ont confirmé il y a des dizaines d’années déjà la véracité de la science du changement climatique ; ils ont même modifié leurs décisions commerciales pour s’adapter à une planète qui se réchauffe. »
 

Les Républicains dénoncent l’acharnement démocrate contre les climato-sceptiques et les compagnies pétrolières

 
Les Républicains ont au contraire dénoncé cette enquête contre la compagnie pétrolière Exxon, estimant qu’elle est alimentée en sous-main par des activistes. Des craintes pour la liberté d’expression s’élèvent également, puisque ce sont des dizaines de think-tanks et de scientifiques climato-sceptiques de droite comme de gauche qui en feraient les frais.
 
Pour le procureur Républicain texan Ken Paxton, qui quant à lui soutient Exxon, chacun a le droit d’avoir son opinion sur le changement climatique, mais on « franchit la ligne rouge quand on commence à poursuivre les gens parce qu’ils sont en désaccord avec soi ».
 
Mais pour les Démocrates, la liberté d’expression ne compte pas dans le cas d’Exxon, qui selon eux, « sème le doute, (…) mettant en échec l’action du Congrès sur le climat ».
 

Patrick Neuville