fbpx

Sur les réseaux sociaux, la confiance dans une information dépend plus de celui qui la transmet que de sa source

confiance information réseaux sociaux source
 
Telle est la conclusion de l’étude publiée par Media Insight Project. Pour l’établir les chercheurs ont soumis la même information à 1.500 adultes américains, en l’attribuant à deux sources, l’agence AP et un site DailyNewsReview.com inventé pour l’occasion, et censément transmise par huit personnalités américaines, sur qui les cobayes émettaient des opinions diverses. Ils ont ensuite mesuré que la confiance dépend plus de la personne qui transmet que de la source de l’information.
 

La confiance dans une information diffusée sur les réseaux sociaux dépend peu de sa source

 
La même information est jugée beaucoup mieux racontée en respectant mieux les points de vues divers, plus exacte, plus centrée sur les faits importants, plus amusante même, si elle est transmise par quelqu’un en qui l’on a confiance. Connaître la source, même reconnue pour fiable, n’a pas du tout la même incidence. Plus surprenant, à peine vingt pour cent des interrogés se rappelaient la source de l’information, et près de la moitié le nom du transmetteur. En somme l’autorité people et la confiance personnelle font mieux que l’autorité journalistique. En outre, une infographie complémentaire montre que les utilisateurs ne portent pas grand crédit aux informations qu’ils trouvent sur les réseaux sociaux, c’est particulièrement flagrant sur Facebook, Twitter, YouTube et Instagram, un peu moins vrai sur Linkedin et Snapchat. L’étude de Media Insight Project est intéressante, mais elle-même, diffusée en ligne, est elle fiable ? Si l’on regarde la dernière infographie, la somme des réponses, en pourcentage, varie entre 72 et 86 % : où sont passé les autres sondés et que pensent-ils ?