fbpx

Conseil national de l’UMP : Sarkozy défend la Crimée, silence sur la problématique FN

Ce week-end se tenait à Paris le Conseil national de l’UMP pendant lequel Nicolas Sarkozy a parlé de la situation en Ukraine, affirmant qu’il refusait « la résurgence d’une guerre froide entre l’Europe et la Russie » : « Nous avons une civilisation en commun avec la Russie. Les intérêts des Américains avec les Russes, ce ne sont pas les intérêts de l’Europe avec la Russie » a-t-il expliqué.
Nicolas Sarkozy a également affirmé que « la Crimée a choisi la Russie, on ne peut pas le lui reprocher », avant de déclarer qu’il « faut trouver les moyens d’une force d’interposition pour protéger les Russophones d’Ukraine », rappelant au passage son refus de voir l’Ukraine entrer dans Europe : « L’Ukraine doit garder sa vocation de pont entre l’Europe et la Russie. »
Omerta en revanche pendant ce Conseil sur la question de politique interne qui agite l’UMP depuis la semaine dernière, à savoir sa position en cas d’opposition entre le PS et le FN au second tour, comme c’était le cas dimanche dans le Doubs.