fbpx

Le Conseil de sécurité de l’ONU tente d’asphyxier les djihadistes de l’Etat Islamique

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté jeudi à l’unanimité une résolution visant à asphyxier les groupes jihadistes comme l’Etat islamique et le Front al-Nosra, qui tireraient, selon un rapport de l’ONU datant de novembre, entre 850.000 à 1,65 million de dollars par jour de la vente du pétrole à des intermédiaires privés, sans compter le trafic d’antiquités et les rançons.
 
Présenté par la Russie, le texte a finalement été co-parrainé par les Etats-Unis, la Russie, la France, le Royaume-Uni, la Syrie, l’Iran, l’Irak et la Jordanie.
Il rappelle aux Etats l’interdiction de toute transaction pétrolière directe ou indirecte avec l’Etat Islamique, et étend à la Syrie l’interdiction de faire commerce de biens culturels volés, déjà appliquée en Irak.
Il vise à mieux contrôler les mouvements des camions et avions dans les zones tenues par l’Etat Islamique – une recommandation qui vise la Turquie – et brandit la menace de sanctions.