fbpx

Chine : l’étudiant Li Guangye réussit à contrôler par la pensée le cerveau d’une blatte par Bluetooth

Chine : l’étudiant Li Guangye réussit à contrôler par la pensée le cerveau d’une blatte par Bluetooth
 
C’est un exercice réussi de contrôle à distance du cerveau d’un animal par la pensée que revendique Li Guangye, de l’université Jiaotong de Shanghai. Li, ingénieur en mécanique, étudiant de troisième cycle, a vu les détails de son expérience publiés sur le site officiel de son université : il affirme avoir contraint une blatte à avancer soit en « S » soit en « Z » en lui transmettant ses propres pensées par le biais d’un petit boîtier Bluetooth installé sur le dos de l’insectes.
 
Li Guangye affirme avoir pu contrôler le cerveau de la blatte en portant lui-même un capteur d’ondes cérébrales, relié à un ordinateur. Celui-ci « traduit » le message – aller à droite, aller à gauche – et le transmet par un signal sans fil au boîtier installé sur le dos de la blatte, qui à son tour envoie une pulsation spécifique à des minicapteurs sur les antennes de l’animal. Celui-ci subit alors une stimulation électrique des nerfs et avance selon « l’instruction » donnée par l’être humain en début de chaîne.
 

Li Guangye a gagné un prix pour son expérience de contrôle à distance du cerveau d’une blatte

 
L’étudiant a gagné le deuxième prix à un concours de robotique organisé par l’IEEE Robotics & Automation Society.
 
En Chine, l’expérience est présentée comme le premier pas vers le contrôle à distance des… ordinateurs. « Il n’y aura pas besoin d’interaction physique si les gens peuvent contrôler les dispositifs au moyen de leurs ondes cérébrales. Faire fonctionner des dispositifs et faciliter la communication à distance par la puissance de l’esprit semble constituer un objectif atteignable », commente le site chinatopix.com. Le journaliste envisage également – c’est logique – une communication entre humains par ce moyen sans fil et sans paroles.
 

Bluetooth sert de truchement à une expérience de contrôle de la pensée qui sera poursuivie en Chine

 
Et le contrôle d’un être humain par la pensée ? C’est l’aboutissement de ce chemin qui passera aussi, comme le suggère l’expérience, par les robots et par les animaux.
 
En attendant, les étudiants de Shanghai s’amusent. Li Guangye entend réunir un groupe d’étudiants qui pourront équiper plusieurs blattes de boîtiers Bluetooth avant d’organiser une course. A celui qui pensera le plus vite ?