fbpx

Corée du Sud : attaque informatique contre le nucléaire

Victimes d’une cyber-attaque, Korea Hydro and Nuclear Power (KHNP), représentants du nucléaire sud-coréen organisaient les 22 et 23 décembre des exercices de prévention contre les agressions informatiques. Une décision prise en réaction à l’attaque dont l’entreprise publique, branche chargée du nucléaire au sein la Compagnie d’électricité de Corée (Kepco), a été la cible le 9 décembre.
 
Signée par le « président d’une organisation opposée aux réacteurs nucléaires, basée à Hawaï », l’attaque aurait permis au pirate d’accéder à de multiples informations, dont il a distillé une partie entre le 15 et le 21 décembre sur les portails sud-coréens Naver et Nate, ainsi que sur Twitter.
Parmi ces informations : les données personnelles de près de 11.000 employés ainsi que des plans de réacteurs et de leurs circuits de refroidissement.
&nbspl
L’origine de l’attaque n’a pas été établie et le communiqué diffusé ne mentionne pas la Corée du Nord, récemment pointée du doigt dans des cyber-attaques.