fbpx

Coronavirus : Dans la Matrice globalitaire

Coronavirus Matrice globalitaire
 

Une brochure téléchargeable pour décrypter la crise du Covid-19

 

Il y a eu l’affaire de la chloroquine et du professeur Raoult. Qu’un spécialiste des maladies infectieuses de renommée mondiale, propose un remède qui a l’air de marcher, pas cher, et que les pouvoirs publics aient perdu plus d’un mois parce qu’il ne respecte pas le protocole ordinaire des études, surprend les Français. Quand il y va de la vie de milliers de patients, est-ce le temps les controverses académiques ?
 

Coronavirus : Dans la Matrice globalitaire

 
Les Français se posent d’ailleurs d’autres questions, à commencer par celle, primordiale, des chiffres. Ils se demandent comment on détermine le nombre des contaminés du Covid-19, en l’absence de tests très nombreux. Ils se demandent aussi ce que vaut le nombre des morts quand les défunts sont dans leur grande majorité des personnes âgées atteintes de plusieurs maladies graves.
 
Ils commencent enfin à se demander pourquoi l’on a parlé si vite et tant du coronavirus, pourquoi on a réagi si fort, pourquoi on a confiné plus d’un milliard d’êtres humains, fermé écoles, commerces, théâtres et restaurants, mis des millions de gens au chômage partiel, ruiné les compagnies aériennes et fait plonger le pétrole, en somme, noyé le monde dans la récession.
 
Ils savent que, même en prenant pour argent comptant les statistiques qu’on leur donne, le Covid-19 est très loin d’avoir tué jusqu’ici autant que ce que tue le paludisme chaque année, ou même la grippe certaines années. Les Français sentent que les informations sur la santé publique sont choisies dans une intention politique. Chacun a remarqué que telle maladie fait l’objet de mille émissions, telle autre non. Quel rôle y jouent Etats, groupes de pression et OMS ? Celle-ci a chanté d’abord les louanges de la Chine, maintenant les EU disent qu’un laboratoire sensible de Wuhan est à l’origine du virus, et Macron pense qu’il s’y est « manifestement passé des choses qu’on ne sait pas.  » Les Français en sont convaincus depuis longtemps. Las de questions sans réponse, ils n’ont plus aucune certitude.
 
Cette brochure va tirer doucement sur ce fil. On nous dit que le coronavirus est une catastrophe. En quoi l’est-il, en quoi ne l’est-il pas ? Il y a le fait médical, qu’il faut examiner de près, et puis il y a le bruit fait autour de lui, un bruit excessif qui rappelle, par exemple, celui des médias occidentaux autour de la guerre du Golfe. Un bruit qui assourdit et anesthésie le jugement, associé à un parfum d’opération psychologique.
 
Y a-t-il une intention politique derrière ce bruit ? Si oui, de qui, comment, pourquoi ? On a présenté le coronavirus comme l’Apocalypse. Chacun sait qu’en grec apocalypse signifie révélation. Ce petit livre entend révéler, sans fanfare, mais avec des informations précises, ce qui se dessine derrière l’apocalypse annoncée.