fbpx

Le coût horaire du travail dans l’Union européenne

cout horaire travail Union europeenne
 
Le coût horaire du travail varie, dans l’Union européenne, en fonction des secteurs. Il est plus élevé dans ceux des finances ou des assurances que dans ceux de l’hébergement ou de la restauration. En 2012, époque de la dernière enquête quadriennale, le coût horaire moyen de la main-d’œuvre dans l’ensemble de l’économie européenne, hors l’agriculture et l’administration publique, s’est élevé à 24,2 euros. Il était de 29,3 euros pour la seule zone euro, qui ne comprend que dix-huit des vingt-huit pays de l’Union européenne.
Il convient de noter tout d’abord que cette moyenne ne saurait celer une importante disparité entre les Etats-membres de l’Union, puisque le coût horaire varie de 3,4 euros en Bulgarie à 40,1 euros au Danemark. Cela dit, par rapport à la précédente enquête achevée en 2008, ces coûts horaires dans les différents pays ont augmenté en 2012 de 10,9% pour l’Union européenne, et de 11,8% dans la zone euro.
 
Mais, que l’on considère les seuls dix-huit pays de la zone euro ou l’ensemble de l’Union européenne, il est à noter que le coût horaire le plus faible demeure celui des secteurs de l’hébergement et de la restauration.
 

Le coût horaire du travail a connu quelques belles progressions

 
Pour l’ensemble de l’économie, en 2012, soit au terme de l’enquête actuellement publiée, le coût horaire moyen le plus élevé a été enregistré au Danemark (avec 40,1 euros), en Belgique (38,0 euros), en Suède (37,3 euros), en France (34,6 euros), et au Luxembourg (34,1 euros). Au contraire, les plus faibles ont été notés en Bulgarie (avec 3,4 euros), en Roumanie (4,1 euros), en Lituanie (5,9 euros), et en Lettonie (6,0 euros).
 
Cela dit, les plus fortes augmentations, pour ce qui est de la zone euro, ont été enregistrées en Slovaquie (+ 21,4%), en Finlande (+ 15,8%), en Belgique (+ 15,7%), en Autriche (+ 12,6%), et aux Pays-Bas (+ 10,3%). Alors que les plus faibles ont été notés à Chypre (+ 0,4%) et en Lettonie (+ 0,5%).
 
Pour les autres Etats-membres situés en dehors de la zone euro, les plus fortes augmentations en 2012 ont été relevés en Bulgarie (+ 33,7%), en Pologne (+ 22,5%), et en Roumanie (+ 19,3%). Les plus faibles en Lituanie (où le coût est demeuré stable) et au Royaume-Uni (+ 5,4%).
 

Moyenne de travail dans l’Union européenne

 
Enfin, en capacité horaire, les salariés à temps plein ont travaillé en moyenne 1.750 heures dans l’année dans l’Union européennes des vingt-huit, et 1.661 heures dans les pays de la seule zone euro. A noter que certains Etats, contrairement à la moyenne, ont vu leur temps de travail augmenter : plus cent heures (au niveau annuel) à Malte, 83 heures à Chypre, 27 heures en Estonie, 15 heures en Lituanie, 14 heures en République tchèque, 10 heures aux Pays-Bas, et 8 heures en Suède.