fbpx

Dan Brown, l’auteur du
“Da Vinci Code”, annonce que
«  Dieu est mort »

Dan Brown auteur Da Vinci Code Dieu mort
 
Le piètre littérateur – adepte du plus plat des styles adoptés par les guides touristique, comme on le voit dans les versions originales de ses œuvres – a affirmé que « Dieu ne peut survivre à la science ».
 
C’est à la foire du livre de Francfort, où il vient de participer au lancement en Allemand de son dernier roman, Origin, que Dan Brown a déclaré : « Historiquement, aucun dieu n’a survécu à la science. Les dieux ont évolué… Le besoin que nous ressentons d’un dieu extérieur assis là-haut et qui nous juge… va diminuer et avec le temps, disparaître. »
 
Dans son cinquième roman de la saga du Da Vinci Code, l’enquête porte sur l’origine du monde et commence avec l’assassinat d’un scientifique qui s’apprête à révéler une découverte qui, dit-il, va entraîner l’écroulement de la religion occidentale en révolutionnant la manière d’envisager la vie et la mort.
 
Il est intéressant de voir comment Dan Brown, auteur à succès dont le leitmotiv est l’antichristianisme et la profanation des mystères de la foi, associe la perte de l’idée du jugement individuel de nos actions avec un sorte de progrès qui aboutira à une société totalement détachée de Dieu – et donc, forcément, de la loi naturelle. C’est le matérialisme pour les masses, accéléré par la diffusion de techniques de méditation dont l’objectif est d’amener leurs adeptes à ne plus se juger ni à juger autrui. Tout cela converge…