fbpx

Une deuxième Allemande mise à la porte pour faire de la place aux clandestins…

Elle s’appelle Gabrielle Keller. Elle a dû quitter le logement social qu’elle occupait depuis 16 ans afin de faire de la place à des clandestins.
 
L’histoire se passe dans la petite ville de Eschbach, dans le sud-ouest du pays, et c’est la deuxième du genre depuis le début de l’actuelle vague migratoire.
 
Il y a quelques jours, la cinquantenaire Bettina Halbey avait également été expulsée de chez elle pour laisser la place à des étrangers.