fbpx

Donald Trump, plébiscité par les Américains, devient un vrai défi pour le parti républicain lui-même

L’establishment républicain s’offusque des déclarations polémiques du candidat Donald Trump à l’inverse des électeurs américains. Le candidat à l’investiture républicaine obtient désormais 26 % d’intentions de votes chez les sympathisants républicains, tandis que Jeb Bush et Scott Walker n’obtiennent respectivement que 12 et 11 %. L’évaluation positive du candidat atteint même, indépendamment des intentions de vote, 52 % ! 29 % des votants ont par ailleurs affirmé qu’ils pourraient voter pour Donald Trump s’il se présentait aux élections présidentielles sous l’étiquette d’un troisième parti, en cas d’échec à la primaire républicaine.
 
Un véritable défi pour le parti républicain.