fbpx

Les entreprises suisses vont-ils devoir payer des milliards de frais pour l’embauche d’étrangers ?

C’est ce qu’annonce le président de l’Union patronale suisse après évaluation du projet d’application de l’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse : le respect des contingents et des demandes d’autorisation d’embauche pourrait coûter 2.000 francs suisses par dossier, selon lui. La Confédération table plutôt sur 500 francs.
Un débat politique, de toute évidence.