fbpx

Une loi sur les règlementations écologiques : les Républicains réclament à l’EPA plus d’études scientifiques et de transparence

EPA loi reglementations ecologiques etudes scientifiques transparence republicains
 
La Chambre américaine des Représentants vient de voter deux propositions de loi, déposées par des Républicains, qui imposent de nouvelles restrictions à l’Agence de Protection Environnementale (EPA) dans le but d’accroître sa transparence. L’une des lois, votée mercredi 18 mars, impose à l’EPA de publier les études scientifiques sur lesquelles elle se fonde pour réclamer de nouvelles réglementations écologiques. La seconde, votée la veille, interdit à l’agence de nommer des lobbyistes connus au Comité consultatif scientifique de l’EPA.
 

Les Républicains dénoncent des régulations de l’EPA « justifiées » par des études scientifiques invérifiables

 
Les deux textes ont obtenu une large approbation : 241 votes pour et 175 contre pour la première, 236 pour et 181 contre pour la deuxième. « A l’heure actuelle, l’EPA tente d’imposer des réglementations nuisibles à partir d’études scientifiques que personne ne peut vérifier – ni la population, ni les scientifiques indépendants, ni même le Congrès des Etats-Unis » a expliqué le Républicain Kevin McCarthy, chef de la majorité à la Chambre des représentants. Si l’EPA ou toute autre agence propose des réglementations écologiques qui imposent des coûts supplémentaires aux entreprises ou empiètent sur la propriété privée, « les gens ont le droit de savoir pourquoi » a-t-il ajouté, réclamant une réelle transparence.
 

La Maison Blanche craint la loi sur la transparence

 
La Maison Blanche a déjà menacé d’opposer son veto à ces deux lois, affirmant qu’elles pourraient retarder des réglementations écologiques déjà décidées et empêcher le comité scientifique de conseiller correctement l’EPA. Publier les études scientifiques pourrait en outre violer la vie privée des personnes objets des études ou aboutir à la divulgation d’informations confidentielles, a ajouté la Maison Blanche. Elle craint aussi de voir la mesure de restriction sur le Comité consultatif scientifique de l’EPA entraver la nomination de scientifiques spécialisés dans leurs domaines.
 

Les Républicains dénoncent les réglementations écologiques de l’EPA désastreuses pour l’économie

 
A l’inverse, le Républicain Frank Lucas a affirmé que certains membres du Comité avait reçu de grosses sommes d’argent de la part de l’Agence ou avaient exprimé des préférences idéologiques dans les domaines qu’ils sont censés étudier de manière indépendante et objective.
 
La demande de transparence des Républicains est d’autant plus importante que les réglementations proposées par l’EPA sont souvent désastreuses pour l’économie américaine, et basées sur des affirmations scientifiques largement contestées.