fbpx

Nouvel espoir pour les malades atteints par Alzheimer

Une récente étude menée par le Centre de recherche médicale de l’Université de Southampton, en Angleterre, sur 484 patients en bonne santé de 8 à 85 ans a permis de déceler un groupe de cellules nerveuses naturellement affectées par la vieillesse.
Un groupe de cellules également affectées chez les patients atteints d’Alzheimer qui ont ensuite été examinés.
Les experts affirment que cela peut indiquer l’influence de facteurs génétiques ou environnementaux qui agissent dans les premières années de la vie et engendrent des conséquences à long terme.