fbpx

Nouvelles réglementations pour limiter le nombre de propriétaires d’armes à feu aux Etats-Unis

Nouvelles réglementations pour limiter le nombre de propriétaires d’armes à feu aux Etats-Unis 
Le ministère de la Justice d’Obama travaille actuellement sur « plus d’une douzaine » de nouvelles réglementations aux Etats-Unis qu’il compte mettre en œuvre avant même qu’elles ne soient soumises au Congrès, afin de limiter le nombre de propriétaires d’armes à feu.
 
Certaines règles seront mises en place avant novembre, d’autres avant la fin de l’administration Obama. Certaines prévoient de nouvelles restrictions pour les armes très puissantes, d’autres augmentent les exigences concernant le stockage tandis qu’une autre prévoit d’augmenter les critères à remplir pour devenir propriétaire d’armes à feu. L’un de ces nouveaux critères serait par exemple l’interdiction de posséder une arme à feu pour quiconque aura été reconnu coupable de « violence domestique ».
 

Etats-Unis : une douzaine de nouvelles réglementations limitant les armes

 
Michael Hammond, membre de l’association des Gun Owners of America, met en garde contre cette nouvelle règle : elle pourrait concerner « quelqu’un qui a donné une fessée à un de ses enfants, crié sur sa femme ou giflé son mari ».
 
Les nouvelles réglementations prévoient également d’étendre les critères d’interdiction basés sur la santé mentale. Là encore, Michael Hammond s’inquiète : « L’administration Obama essaie d’interdire la possession d’armes à feu à certaines personnes, sous prétexte qu’ils voient un psychologue ».
 
De son côté, la NRA, association américaine de défense des droits civils, dénonce également ces nouvelles restrictions. Puisque les malades mentaux ne font pas peser de menaces sur la société, cette nouvelle règle deviendra un « piège pour des masses d’individus inoffensifs ».
 
La NRA ajoute : « Non seulement c’est injuste et stigmatisant, mais cela crée des obstacles pour ceux qui ont besoin d’un traitement pour leur santé mentale et risque d’augmenter le nombre de maladies mentales non traitées » chez ceux qui préfèrent disposer d’une arme plutôt que d’aller voir un psychologue pour un trouble avéré.
 

La républicaine Carolyn Maloney veut obliger les propriétaires d’armes à feu à prendre une assurance

 
Une nouvelle loi pourrait également obliger les propriétaires d’armes à contracter une assurance de responsabilité civile : s’ils ne le faisaient pas, l’amende pourrait atteindre 10.000 dollars.
 
C’est la républicaine Carolyn Maloney qui vient de proposer le Firearm Risk Protection Act, qui pourrait obliger les Américains à prendre une telle assurance avant même d’acheter une arme à feu.
 
Pour défendre son projet de loi, Carolyn Maloney affirme que les compagnies d’assurance pourraient encourager les propriétaires d’armes à feu à agir plus prudemment en promettant des primes, comme elles le font déjà avec les assurances auto. Carolyn Maloney est connue pour être un défenseur acharné d’une politique plus restrictive en matière d’armes à feu.
 
Le but de ces nouvelles réglementations n’est pas tant la sécurité des Américains que de les empêcher d’obtenir les moyens de se défendre, de leur faire sentir le poids de la toute-puissance de l’Etat et le peu de garantie qu’offre la Constitution américaine face à un Etat totalitaire.
 

Béatrice Romée