fbpx

Selon une étude de l’université d’Exeter, 86 % des adolescents ont des traces de bisphénol A dans leur corps

Etude adolescents bisphénol A
 
Le BPA imite les œstrogènes, hormones de la féminité, et se trouve dans de nombreux récipients en plastique depuis les années 1960.
 
Le bisphénol A, utilisé comme durcisseur des plastiques, est aujourd’hui corrélé avec une baisse de la fertilité masculine et avec une plus forte incidence de cancers du sein et de la prostate.
 
Connue comme perturbateur endocrinien, la substance fait partie des éléments chimiques jugés dangereux pour l’homme mais l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) estime qu’aux niveaux actuels d’exposition il ne constitue pas un risque.