fbpx

Etats-Unis : les banques locales indépendantes contre l’audit de la Fed par le Congrès

Fed audit banques locales independantes contre
 
Les banques locales commencent à s’allier pour combattre la proposition de loi « Audit the Fed » du sénateur républicain Rand Paul. Cette proposition, qui autoriserait un audit de la Réserve fédérale (Fed) et de ses politiques monétaires par le Congrès, a déjà contraint la Fed à déployer des trésors de persuasion auprès des banques, et devrait provoquer un travail de lobbying toujours plus intense à mesure qu’elle progresse politiquement.
 
Le sénateur Rand Paul a réintroduit cette proposition de loi en janvier alors qu’une loi similaire avait été votée par la Chambre des représentants l’année dernière. Son texte ne veut pas seulement mettre en place un examen complet de la Fed, il entend également donner au Congrès le droit de regard sur les politiques mises en place par celle-ci, parmi lesquelles la capacité de créer de grandes quantités de monnaie. Depuis 1978, la Fed est en effet à l’abri de tout contrôle de sa politique monétaire : certains politiques pensent que le temps de la transparence est venu. D’autres vont jusqu’à demander la suppression totale de l’institution.
 

Des politiques contre les politiques monétaires de la Fed ; celle-ci défend son indépendance

 
Conçue secrètement il y a plus de 100 ans par la Haute finance, la Réserve Fédérale porte mal son nom. Elle n’est ni fédérale, ni une réserve. C’est une organisation non gouvernementale indépendante, privée, constituée d’un bureau de gouverneurs et de 12 banques régionales. Elle émet de la monnaie ex nihilo qu’elle prête ensuite à intérêt au gouvernement et aux banques du pays. Les intérêts composés sur plusieurs décennies, et en fait plusieurs siècles, le processus ayant commencé bien avant sa création, s’élèvent à plusieurs milliers de milliards de dollars.
 
Le rôle officiel de cette institution est de combattre l’inflation et d’encourager la croissance économique. Mais elle est visée par de nombreuses critiques. On accuse notamment la Fed de ne pas remplir ses fonctions, notamment par le jeu incessant de création de monnaie – définition même de l’inflation.
 
La crise économique de 2008 a donné du poids à cette requête de transparence de la Fed et les Américains soutiennent massivement le Sénateur Rand Paul dans son combat. Mais la communauté bancaire résiste. Un sondage réalisé par Reuters auprès de 24 groupes bancaires montre que quatre d’entre eux sont fermement opposés à cet audit de la Fed ; cinq autres groupes affirment qu’ils se dresseraient probablement contre l’audit si c’était nécessaire.
 

Plusieurs banques locales « indépendantes » s’opposent fermement à la proposition d’audit du sénateur Rand Paul

 
Janet Yellen, actuelle présidente de la Fed, a fortement critiqué cette proposition de loi, comme son prédécesseur avant elle, insistant sur l’importance de l’indépendance de son institution.
 
Les banques locales reprennent l’argumentaire et se battent également contre la proposition de loi : c’est le cas du groupe Ohio Bankers League, qui vient d’envoyer 82 membres à Washington cette semaine alors que la proposition de loi est à l’ordre du jour du Congrès. Un exemple qui montre que des banques de toutes tailles sont prêtes à se battre contre un examen de la politique de la Fed, dont elles soutiennent l’indépendance. De son côté le porte-parole de l’Arizona Bankers Association a également affirmé que l’examen de la Fed était « inutile ». Même chose pour les associations bancaires de l’Iowa ou de l’Alabama.
 
Les groupes bancaires du Texas, du Tennessee, du Massachusetts, de Virginie et de l’Arkansas ne sont pas encore intervenus parce qu’ils pensent que la loi n’a aucune chance au Congrès, mais se sont dit prêts à la combattre si elle devait être votée.
 

Contrôle de la Fed sur tout le système financier, et donc du système politique

 
Ce combat pourrait être efficace, ces communautés bancaires indépendantes étant très influentes à Washington : elles ont fourni plus de 1,3 millions de dollars dans les campagnes politiques de 2013-2014. Certains pensent d’ailleurs que cette proposition de Rand Paul pourrait compromettre ses chances pour les présidentielles de 2016.
 
« La Fed est la banque centrale la plus importante de la planète et personne ne veut remettre cela en cause », a commenté un financier américain resté anonyme.
 
Tout cela signe la puissance et de la richesse des possesseurs de la Fed : elles sont telles que la Fed est capable de contrôler directement ou indirectement tout le système financier. Et donc de contraindre le politique.