fbpx

Les forêts orientales des Etats-Unis changent – mais pas à cause du réchauffement

Une étude publiée par un expert de l’écologie des forêts, Marc Abrams (Penn State University) confirme que les forêts de l’est des Etats-Unis, largement peuplées de pins et autres sapins bien adaptés au temps froid sont en voie de mutation profonde. Mais c’est sans lien majeur avec le « réchauffement », contrairement à ce que l’on croit : cerisiers noirs, érables rouges ou à sucre, chênes blancs sont en train de prendre le pas alors que ces bois se remettent des « blessures » de la fin du XIXe et du début du XXe, avec les déséquilibres causés par la déforestation massive par abattage et incendies.