fbpx

La fusillade de l’église de Charleston relance illégitimement le débat sur les armes à feu

Les Démocrates ont sauté sur l’occasion pour réaffirmer combien le port d’armes était dangereux.
 
Une question : pourquoi, à leur avis, ce genre d’attaques a toujours lieu dans les églises ou les écoles, et jamais lors d’une réunion des collectifs de défense des armes à feu ? La réponse est simple : les fidèles d’une église ou les étudiants des écoles ne sont jamais armés, alors que les défenseurs du port d’armes le sont systématiquement.
 
Pensez à James Holmes, qui a tué 12 personnes et blessé 79 autres le 29 juillet 2012 dans un cinéma. Ce soir là, sept cinémas projetaient le film « The Dark Knight Rises » à moins de 20 minutes de chez le tueur.
 
Le cinéma que James Holmes avait choisi était le seul qui avait interdit la possession d’armes à feu. Cela aurait pu servir de leçon…