fbpx

Google veut son propre processeur quantique

google-successeur-quantique
 
Une équipe de chercheurs de Google consacrée à l’intelligence artificielle vient de signer un accord avec une université américaine. Pour construire un processeur quantique.
En exploitant les caractéristiques des particules subatomiques, un tel processeur promet un bond en avant en termes de performance et de rapidité.
Cette université, connue pour ses recherches sur la fiabilité de l’informatique quantique, vient s’ajouter à la Nasa avec qui Google s’était déjà associé en 2013 pour monter un laboratoire d’informatique quantique.