fbpx

Controverse : plus de graisses serait bon pour la santé ?

Graisses santé
 
Des médecins et scientifiques britanniques de premier plan dénoncent les ravages produits par les campagnes anti-graisse et anti-cholestérol sur la santé publique. Le National Obesity Forum a déclaré qu’il était temps de réintroduire la graisse avec la vraie nourriture telle les steaks, œufs, beurre et lait entier.
 
Ce rapport explosif réunit des dizaines de recherches battant en brèche le mythe selon lequel la nourriture « pauvre en graisse » serait bonne. Selon ses auteurs, il est grand temps de réviser les conseils de diététique. Ce faisant, ils ont provoqué la colère l’establishment qui les qualifie d’irresponsables bien que le rapport ait reçu le soutien d’une coalition internationale de médecins, diététiciens, nutritionnistes, scientifiques du sport et activistes.
 

Pour l’étude britannique, il faut cesser de compter les calories et de bannir les graisses

 
Le Dr David Haslam, président du Forum, a déclaré : « Les consignes venant d’en haut et suggérant que les régimes riches en carbohydrates et faibles en graisse sont la panacée universelle sont dans l’erreur. Mes patients ne perdent pas de poids et n’améliorent leur santé en réduisant les graisses et les calories. La preuve en est que le niveau de l’obésité est au plus haut, sans espoir de baisse possible. Une nouvelle approche est requise, un retour aux valeurs du 18ème siècle, élaborées avant que viennent interférer les principes de base modernes. »
 
Selon ces chercheurs, les messages de santé publique sont responsables de l’obésité et du cholestérol au Royaume-Uni. Les graisses saturées, ajoutent-ils, ne causent pas les maladies cardiaques et nous devrions cesser de compter les calories si nous voulons perdre du poids. Le rapport prétend même que l’establishment « s’est entendu avec l’industrie en vue de gains financiers. »
 

Les nourritures les plus nutritives et les plus naturelles contiennent des graisses

 
« Les nourritures les plus naturelles et les plus nutritives, viande, poisson, œufs, produits, laitiers, noix, graines, olives, avocats, contiennent toutes des graisses saturées. La diabolisation continuelle de la graisse naturelle omniprésente écarte les gens d’une nourriture saine et des apports bons pour la santé » ajoutent les chercheurs.
 
Le Dr Aseem Malhotra, cardiologue, a déclaré que la promotion des produits pauvres en lipides constitue peut-être la plus grande erreur dans l’histoire médicale moderne, et que malheureusement ces conseils se perpétuent. Le rapport cite également le travail d’un médecin généraliste, le Dr David Unwin qui, en mettant ses patients sous un régime pauvre en carbohydrates et riche en graisse, a fait économiser des dizaines de milliers d’euros par an à l’assurance maladie.
 

Un rapport de santé contesté par les institutions britanniques

 
Cependant, pour le Dr Alison Tedstone du Public Health England, agence appartenant au ministère de la santé, « manger plus de graisses, enlever les carbohydrates et ignorer les calories est irresponsable. » Un avis partagé par le Dr Mike Knapton pour qui « l’obésité n’est pas due aux recommandations de manger peu de graisse, mais au fait que ces recommandations ne soient pas assez suivies » et qui rappelle que les liens entre cholestérol, surconsommation de graisses saturées et maladies cardiovasculaires sont établis. 
 

Patrick Neuville