fbpx

Haute Egypte : 16 millions d’euros en quatre ans pour libérer des chrétiens enlevés

En Haute Egypte, l’enlèvement systématique de coptes constitue désormais un véritable fonds de commerce criminel. Selon des données fournies par le militant copte de l’Union des jeunes Maspero et fondateur du Pari d’initiative populaire, Mina Thabet, au sein du seul gouvernorat de Minya, la somme totale déboursée pour payer la rançon de chrétiens enlevés à compter de janvier 2011 – au début du « printemps arabe » – a désormais dépassé les 120 millions de livres égyptiennes (plus de 16 millions d’euros).