fbpx

Jeremy Corbyn, encore un gauchiste riche à millions

Jeremy Corbyn gauchiste riche millions

Londres : l’étourdi fonctionnaire Jeremy Corbyn, enrichi grâce aux revenus imposables, s’adresse à des manifestants opposés à la politique d’austérité.


 
Le patron du parti travailliste britannique, Jérémie Korben, est dans la tourmente. Il est accusé d’avoir « oublié » de faire figurer plusieurs de ses revenus de pension dans ses déclarations au fisc. Aujourd’hui ce sont même des collègues du Labour qui lui adressent des critiques sévères : il aurait dû s’assurer que ses propres relations avec le fisc soient en bon ordre avant d’appeler le Premier ministre Cameron à faire la lumière sur les siennes, a ainsi lancé mercredi soir un parlementaire travailliste. Tout comme Barack Obama, le tribun gauchiste Corbyn est lui-même riche à millions, puisqu’il a profité tout au long de sa vie de revenus confortable et qu’il possède un patrimoine immobilier dont la moyenne de ses supposés électeurs potentiels ne peut que rêver.
 
Inutile de dire que Jeremy Corbyn dénonce volontiers les possédants, adoptant un ton moralisateur pour dénoncer les plus riches qui cherchent à échapper d’une façon légale à l’enfer fiscal qu’il a contribué à créer, mais oubliant de préciser que pour lui, tout va très bien. Un parlementaire travailliste en vue a sobrement qualifié les revenus de son chef de file de « remarquables ».
 

Riche à millions de l’argent du contribuable

 
Inutile de dire, aussi, que Jeremy Corbyn ne doit pas sa fortune au travail dans l’entreprise ou à la création de richesses. Pendant la quasi totalité de sa vie active, il a travaillé au service de l’État.
 
Au cours des trente dernières années, selon les archives officielles, Jeremy Corbyn a reçu de la part de l’Etat plus de 3 millions de livres, soit plus de 3,75 millions d’euros. La moitié de cette somme représente ses indemnités parlementaires. A cela s’ajoutera une pension évaluée à 1,6 millions de livres sur le marché de l’épargne-retraite lorsqu’il arrêtera de travailler. Ces sommes ont toutes, en définitive, été payées par le contribuable dont Corbyn sollicite aujourd’hui les voix.
 

Jeremy Corbyn a « oublié » de prévenir le fisc…

 
33 années à la Chambre de communes lui donnent droit une pension de 50.000 livres par an – c’est près de 63.000 €. C’est sans compter la pension d’Etat qu’il perçoit déjà, et dont le tarif de base équivaut à 6.000 livres par an. Corbyn a « oublié » de la déclarer. Il n’a pas davantage déclaré une pension correspondant au temps où il était membre du conseil de Haringay.
 
Son salaire de membre du Parlement équivaut aujourd’hui à près de 75.000 livres par an.
 
Jeremy Corbyn a hérité près de 37.500 livres de sa mère en 1987. Aujourd’hui cela équivaut à près de 100.000 livres. Ce n’est peut-être pas une fortune, mais c’est lui qui accuse bruyamment aujourd’hui le Premier ministre Cameron d’avoir promis de revoir le système de taxation des successions aujourd’hui très défavorable à la transmission des biens.
 

Le gauchiste Corbyn est comme Obama

 
En 2007, le chef des travaillistes a acheté une maison dans la région Nord de Londres pour 363.000 livres. Sa valeur est aujourd’hui évaluée à plus de 600.000 livres, soit 750.000 € environ.
 
Malgré ses revenus confortables James Corbyn ne paie plus les charges correspondant à l’assurance maladie et à l’assurance retraite : un avantage réservé à ceux qui continuent de travailler bien qu’ayant atteint l’âge de la retraite.
 
Il est vrai que Corbyn n’a pas reçu davantage que n’importe quel autre parlementaire ayant bénéficié de réélections systématiques. Mais il reste qu’en tant que champion des opprimés il fait un peu désordre. Et que ce sont ceux dont il dénonce l’opulence qui lui ont assuré un niveau de vie auquel il aurait certainement, aujourd’hui, du mal à renoncer.
 

Anne Dolhein

 

Jeremy Corbyn gauchiste riche millions

Picsou.