fbpx

KrioRus, une société russe de cryogénique, propose de congeler des vivants dans des pays où l’euthanasie est légale

KrioRus société russe cryogénique congeler vivants euthanasie légale
 
Kriorus entend ainsi exploiter une faille dans la loi qui lui permettrait enfin de congeler avant leur mort des candidats à la conservation dans l’espoir de pouvoir être ranimés à l’avenir, plutôt que d’attendre leur mort légale.
 
La société, la seule à proposer des services de cryogénie en dehors des Etats-Unis, annonce l’ouverture dans centre en Suisse : l’euthanasie y étant permise, la congélation d’individus vivants consentants ne pourrait plus être assimilée à un meurtre comme c’est le cas ailleurs.
 
Kriorus espère ainsi pouvoir préserver les corps avant même le début de la dégradation des organes – et particulièrement du cerveau – qui accompagne la mort.
 
Sur les quelque 400 personnes cryogénées à ce jour dans le monde, 54 sont conservées dans de l’azote liquide à -196 ° – soit leur corps entier, soit uniquement la tête – par la société Kriorus. Toute ont été plongées dans le grand froid peu de temps après leur mort.
 
La plaisanterie coûte cher : 36.000 dollars pour un corps entier, 12.000 seulement pour la tête.
 
Hibernatus, finalement, c’était plus drôle…