fbpx

Laïcité : Podemos (et quelques autres) veulent exproprier la cathédrale de Jaca en Espagne

Laïcité Podemos exproprier cathédrale Jaca Espagne Dolhein
 
La cathédrale Saint-Pierre de Jaca est un des exemples les plus insignes de l’art roman espagnol, monument historique mais aussi sanctuaire où Dieu est honoré depuis près de mille ans. Pablo Echenique, président de Podemos dans la province d’Aragon où se situe cet édifice de toute beauté, y a jeté son dévolu. Il vient d’exiger que la cathédrale devienne « bien public » : à cette fin, le mouvement d’extrême gauche fera une proposition au gouvernement autonome de la province dirigé par Javier Lambán, socialiste. Podemos n’est d’ailleurs pas le seul à vouloir exproprier la cathédrale : le mouvement laïciste local Movimiento hacia un Estado Laico (MHUEL, mouvement vers un Etat laïque) veut aussi que les autorités reviennent ainsi sur le concordat qui lie l’Espagne au Saint-Siège.
 

Podemos et MHUEL veulent exproprier la cathédrale de Jaca

 
Le MHUEL réclame plus largement la « dévolution » du patrimoine artistique et culturel au « peuple » et fait aussi la promotion de la légalisation de l’euthanasie. Sa page Internet propose des formulaires d’apostasie à ceux qui veulent formaliser leur renonciation à la foi catholique. Il s’est récemment félicité du refus du maire de Saragosse, Pedro Santisteve, d’assister à la messe pontificale du 12 octobre à l’occasion de la fête de la Vierge du Pilar, rompant avec la vieille tradition. L’appel du mouvement à une laïcité agressive, qui cherche à expulser totalement l’Eglise de l’espace publique, trouve un écho chez Podemos qui n’en est pas à sa première initiative anticatholique.
 
Certes, l’initiative a peu de chances d’aboutir. Infocatolica cite des sources du diocèse de Jaca qui soulignent la « totale absence de fondement juridique » de la demande d’expropriation et estiment que la demande ne cherche qu’à créer un « climat dans l’opinion ».
 
Il n’empêche – c’est avec de tels « climats » que l’on fait les révolutions et les révolutions se moquent bien des fondements juridiques pour accomplir leurs forfaits.
 

La laïcité agressive portée par l’extrême gauche en Espagne à la faveur du sentiment anti-européen

 
Ce n’est pas la première fois que les tenants de la laïcité en Espagne s’en prennent à une cathédrale : la cathédrale de Cordoue – ou la « mosquée-cathédrale » comme ils disent – fait régulièrement l’objet de tentatives de cette sorte, certaines ayant pour objet de la « rendre » aux musulmans. L’an dernier, la gauche, avec l’appui du gouvernement local de la Junte d’Andalousie, avait essayé sans succès d’obtenir une expropriation, également soutenue par MHUEL.
 
A l’époque, le mouvement HazteOir avait rassemblé 100.000 signatures pour contrer les objectifs de la gauche andalouse, et le projet est resté lettre morte. La « plateforme citoyenne » vient de lancer une nouvelle pétition contre l’expropriation de la cathédrale de Jaca.
 
Mais que les laïcistes l’emportent ou non, c’est un mouvement de fond qui s’installe, porté par le mécontentement populaire à l’égard de l’Europe que cristallise Podemos. Une dialectique maçonnique volontiers mise à profit pour alimenter la haine antichrétienne…
 

Anne Dolhein