fbpx

Laïcité, religion d’Etat : le Petit livre rouge du vivre ensemble à l’Education nationale

Laïcité Religion Etat Petit Livre Rouge Vivre Ensemble Education Nationale
 
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, publie un petit livre de la laïcité pour apprendre aux élèves à vivre ensemble. Il fixe une ligne rouge à l’islam et à toute religion qui s’élèverait contre celle de l’Etat laïc. Si la République se dévoile ainsi, c’est parce qu’il y a le feu au lac.
 
83 pages ! Déjà qu’ils ne lisent pas leurs livres d’éducation civique, et qu’on leur supprime les cours d’histoire pour ne pas les submerger, on se demande où les jeunes ilotes de l’Education nationale vont trouver la force de lire le petit livre de la laïcité et du vivre ensemble que le ministre leur adresse. Déjà que Najat Vallaud-Belkacem leur en avait envoyé un, c’est comme les réformes, ça revient à chaque nouveau ministre, ça ne s’arrêtera donc jamais ?
 

La laïcité sourcilleuse du ministre de l’Education Nationale

 
Rassurons les, Blanquer n’innove pas beaucoup, mais, ça va les choquer, cette brute au crâne interminable a prévu, si ses préceptes ne sont pas appliqués, des sanctions. Des sanctions ! Dans quel siècle vivons-nous, Mon Dieu ! Dans son collimateur il y a : les filles qui portent des jupes sombres longues et des bandanas noirs dans les cheveux « si cela démontre une volonté » de « manifester une appartenance religieuse » ; les filles, toujours, qui produisent un certificat médical de complaisance pour ne pas se mettre en tenue de gym (le médecin scolaire fera une contre-visite) ; les hommes qui « refusent le moindre contact physique avec une femme » et que cela mène à un « refus d’obéissance caractérisé ». Enfin, tant en histoire qu’en SVT, les élèves, filles ou garçons, qui perturbent le cours par des opinions fantaisistes. Il siéra de les « déconstruire ».
 

Une religion d’Etat contre l’islam et toutes les autres religions

 
Outre les sanctions, est prévue une « éducation à la sexualité », jugée « très insuffisante » aujourd’hui par le ministre de l’Education nationale. Elle devra présenter une « version égalitaire des relations entre les femmes et les hommes ».
 
Je ne suis pas absolument sûre que ce Petit livre rouge parmi d’autres petits livres rouges rétablira la paix dans l’Education nationale et résoudra les problèmes que posent l’immigration et l’islam à la France. Mais du moins a-t-il le mérite de l’aveu. La laïcité se définit en lui comme une religion d’Etat sans Dieu, qui n’admet nulle autre religion sur son territoire et promet le bonheur à ses fidèles par le respect de ses dogmes et une casuistique qui descend dans le détail de l’introspection des âmes.
 

Le Petit livre rouge du vivre ensemble inspiré de Procuste

 
Un bandana peut-être peccamineux si… La loi s’applique à tous sous peine d’excommunication. Sous couleur d’éradiquer les préjugés de l’islam rétrograde, vos enfants seront soumis aux brutalités de l’éducation sexuelle forcée et forcenée. Le vivre ensemble est une religion révolutionnaire qui ne tient compte d’aucune réalité et projette dans l’avenir une utopie inspirée de Procuste. Plutôt que de laisser chacun vivre heureux sur son biotope, elle demande aux lapins de se couper les oreilles et aux carpes de bondir hors de leurs terriers, pour faire, aux sons des hymnes égalitaires et féministes, les beaux enfants de l’avenir. On n’est pas sorti de l’auberge.
 

Pauline Mille