fbpx

Laos : sept chrétiens arrêtés par la police communiste

Laos sept chretiens arretes police communiste
 
En sortant du culte le dimanche 28 septembre, six membres d’une petite congrégation sont allés déjeuner chez leur pasteur Sompong Supatto, dans le village de Boukham (district d’Atsaphangthong, province de Savannakhet). C’est là qu’ils ont été arrêtés par la police communiste alertée par le chef du village.
 
Le pasteur a eu les mains menottées et les pieds entravés.
 
La semaine précédente, le 21 septembre, un décret avait été pris par les autorités portant interdiction pour les chrétiens de se réunir pour tenir des cultes. Une décision non motivée, alors que les chrétiens se rassemblaient paisiblement depuis plus de trois ans et que la liberté religieuse est stipulée dans la constitution du pays.
 
Les sept chrétiens sont toujours illégalement détenus en prison.
 
Ce n’est pas la première fois que des chrétiens sont injustement visés par les autorités du district. Le 24 juin dernier, 5 chrétiens avaient été arrêtés et accusés de meurtre après avoir prié pour une femme malade décédée peu de temps après.
 
Un représentant de l’Observatoire des Droits de l’Homme pour la liberté religieuse au Laos a affirmé que les autorités locales prenaient le moindre prétexte pour empêcher les chrétiens de prier ou de se rassembler.
 
Un événement qui rappelle que les chrétiens, communauté la plus persécutée au monde dans l’indifférence générale, ne sont pas visés que par l’islam…