fbpx

L’Education nationale à genoux devant les élèves

L’Education nationale à genoux devant les élèves

Les lycéens avaient lancé une pétition pour protester contre une épreuve de mathématiques jugée trop difficile.
La réponse du ministère n’a pas tardé : le syndicat national des lycées et collège affirme avoir reçu les consignes pour noter l’épreuve sur 24.
L’épreuve de physique-chimie du bac S bénéficiera elle aussi d’un barème “amélioré”.
Le ministre de l’Education nationale Benoît Hamon a par ailleurs annoncé ce matin une « conférence nationale sur l’évaluation des élèves ».
Le système de notation n’est pas assez « gratifiant », il sera donc réformé.
Comme toujours, au lieu de soigner la fièvre, on casse le thermomètre, pour refuser d’avouer la chute du niveauénbsp;: la tendance n’est pas neuve mais on atteint là la caricature.