fbpx

Des Lords anglais contre les éoliennes dans le Northumberland

Lords anglais éoliennes northumberland
 

Il faut en finir avec l’installation d’éoliennes « horribles et bruyantes » dans le Northumberland, au nord-est de l’Angleterre : plusieurs Lords se sont insurgés contre le poids imposé à ce comté dans les lois sur la transition énergétique qui, de l’autre côté de la Manche comme en France, défigurent les paysages et exaspèrent les populations.
 

Les Lords du Northumberland contre les éoliennes

 
Ils n’ont été que trop « cicatrisés, défigurés », a déclaré l’évêque anglican de Newcastle, Martin Wharton : « Le Northumberland a déjà plus de capacité éolienne que l’ensemble des 16 comtés du sud de l’Angleterre », s’est-il exclamé dans la Chambre des Lords, ajoutant : « Un sondage récent a prétendu que 70 % des Britanniques soutiennent l’éolien sur les côtes. La vérité est bien que 70 % des Britanniques vivent dans des régions où ils ne seront pas obligés de supporter de voir ou d’entendre une éolienne » : « Assez, c’est assez ! »
 

Eoliennes : en finir avec une politique « cinglée »

 
Le vicomte Ridley, écrivain, membre du parti conservateur, a renchéri, affirmant que le Northumberland ne consomme que 0,6 % de l’électricité anglaise mais en produit 10 % : « Pourquoi le Northumberland doit-il faire les frais de cette politique souvent cinglée ? » C’est d’autant plus « ironique », a-t-il ajouté, que « le Northumberland n’est même pas si venteux… »
 

Des éoliennes “anglaises” ?

 
Un autre Tory, Lord Vinson, a accusé des « compagnies étrangères subventionnées par le gouvernement » de « détruire l’héritage du Northumberland : il faut que cela cesse ».
 
Même des Lords travaillistes, tout en sacrifiant à la pensée unique en assurant que l’électricité à « bas carbone » est essentielle, ont dû reconnaître qu’il y a quelque chose qui « va de travers » dans le Northumberland, allant jusqu’à dire que les populations concernées par les plans d’installation des éoliennes doivent avoir leur mot à dire.