fbpx

Le manque de sommeil, c’est comme la marijuana : ça donne faim

Une étude de l’université de Chicago révèle que le manque de sommeil ou le sommeil de mauvaise qualité provoque chez ses victimes des moments de boulimie où elles grignotent de manière compulsive, à l’instar des consommateurs de cannabis : le mauvais sommeil augmente le niveau des endocannabinoïdes à la manière de la marijuana. Les victimes se jettent en outre sur les produits gras et protéinés plus que sur des fruits.