fbpx

7e Noël d’Asia Bibi en prison : « Je pardonne à ceux qui me persécutent »

Noël Asia Bibi prison pardonne persécutent

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé fait un discours le 19 mars 2015, pour la mise en place d’une pancarte dans la cour de la mairie de la ville, en honneur d’Asia Bibi.


 
Voilà plus de sept ans qu’Asia Bibi est emprisonnée au Pakistan pour « blasphème » ; c’est son 7e Noël derrière les barreaux après sa condamnation à mort actuellement en cours de réexamen par la Cour suprême du pays. Mais loin de se révolter, cette femme chrétienne de 50 ans privée depuis tout ce temps de sa famille, de ses cinq enfants, a déclaré : « Je pardonne à ceux qui me persécutent. »
 
Asia Bibi est à l’isolement dans la prison pour femmes de Multan, dans la province du Pendjab, pour sa propre « sécurité » : elle est seule dans le couloir de la mort et gardée nuit et jour alors que le risque existe toujours qu’elle fasse l’objet d’une attaque d’un musulman fanatique. Sa santé est semble-t-il bonne.
 

7e Noël d’Asia Bibi en prison

 
Elle a pu recevoir la visite des siens le 24 décembre au matin, rapporte Vatican Insider, le blog de La Stampa. Asia Bibi leur a dit sa confiance en la Providence, et elle leur a transmis un message qui a bouleversé son mari, Ashiq Masih, ses enfants, et son avocat catholique, Joseph Nadeem :
 
« Noël est une fête de la miséricorde divine. Je pardonne à ceux qui me persécutent, à ceux qui m’ont faussement accusée et j’attends leur pardon. »
 
Elle a ajouté, à l’intention de sa famille : « Jésus a fait que cette journée soit heureuse pour moi et Il a entendu mes prières. Je suis émue et pleine de joie parce que j’ai pu revoir ma famille et célébrer Noël avec vous. »
 

« Je pardonne à ceux qui me persécutent »

 
A l’intention des musulmans, elle a déclaré : « Aujourd’hui marque aussi la célébration de la naissance du prophète Mahomet. Que la paix soit avec lui en ce jour. Je ne peux vraiment pas imaginer de lui manquer de respect. Mais alors que je suis en prison depuis sept ans, je ne hais pas ceux qui m’ont fait du mal. Je prie pour que le prophète Mahomet donne la sagesse à ceux qui le suivent afin que la paix puisse continuer de s’établir dans le monde. Je prie pour que Jésus Christ donne la paix au monde entier. »
 
Ce sont les paroles d’une persécutée qui préfère mourir plutôt que de renier sa foi, mais qui cherche à obtenir à la fois justice et miséricorde de la part de ceux qui ne croient pas au Christ rédempteur…
 
Asia Bibi supplie les chrétiens du monde entier de prier pour elle et pour une issue positive de sa demande de révision de sa condamnation à mort devant la Cour suprême du Pakistan : « Que Dieu Tout-puissant me donne la liberté afin que je puisse fêter le prochain Noël avec vous, dans la paix et la liberté… »
 

1.400 accusations de « blasphème » en 2014

 
Au cours de la seule année 2014, 1.400 cas de blasphème ont été signalés, un record, et trois personnes ont été condamnées à mort de ce chef, six autres se voyant condamner à la prison à vie. Les avocats qui défendent les accusés de blasphèmes sont eux-mêmes exposés aux représailles de la part de musulmans fanatiques ; l’avocat musulman d’Asia Bibi, Saiful Malouk, en est conscient mais il a décidé de l’assister jusqu’au bout.
 

Anne Dolhein