fbpx

Le nouveau maire de Rio de Janeiro, ancien « évêque » d’« Arrête de souffrir »

nouveau maire Rio Janeiro ancien évêque Arrête souffrir
 
Ou, en brésilien : « Pare de sufrir ». Marcelo Crivella a été au centre de plusieurs polémiques en tant que pasteur de l’Eglise universelle du royaume de Dieu, secte néo-pentecôtiste qui rencontre un franc succès au Brésil, son pays d’origine.
 
Cet « évêque » a pu écrire en 2002 que l’Eglise catholique « prêche des doctrines diaboliques », l’accusant de faire adorer les idoles et de vénérer Marie comme une déesse protectrice, et la mettant dans la même catégorie que les religions africaines dont il assurait naguère qu’elles vénèrent « des esprits immondes ».
 
Crivella a lissé son image, demandant pardon pour « l’extrémisme » de ses déclarations de jeunesse.
 
On l’accuse également d’avoir participé à une opération armée pour déloger une famille d’un terrain appartenant à sa secte, chose qu’il nie ; le rapport de police relatif à l’enquête aurait disparu des archives avant de reparaître cette année.
 
Le nouveau maire de Rio, un homme de droite, en tout cas profité du discrédit de la gauche après les affaires touchant Lula et Dilma Rousseff, destituée par le Parlement.