fbpx

Imposé par les élites, le nouveau pronom neutre ‘Mx’ se “démocratise” en Grande-Bretagne

pronom neutre Mx Grande-Bretagne
 
Le pronom neutre « Mx » va rejoindre les pronoms « Mr », « Mrs », « Miss » et « Ms » sur les documents officiels en Grande-Bretagne. Les personnes qui ne se reconnaissent dans aucun genre en particulier pourront ainsi s’identifier sur leurs permis de conduire, passeports, documents bancaires ou dans certains ministères…
 
Le comité du dictionnaire d’anglais d’Oxford étudie également la question et le pronom pourrait se retrouver dans la prochaine édition de la célèbre référence britannique… Pour l’assistant de l’éditeur du dictionnaire, Johnathan Dent, ce nouveau pronom neutre montre combien l’anglais peut s’adapter aux personnes qui « ont besoin » de changement.
 

Le pronom neutre ‘Mx’ comme alternative aux pronoms « discriminatoires » en Grande-Bretagne

 
« Quand vous regardez les options habituellement disponibles pour les titres, ils ont tendance à être assez formels et à ne représenter que des statuts traditionnels comme une relation entre un homme et une femme, c’est le cas de ‘Mr’ et ‘Mrs’, ou une profession comme médecin ou même ‘Lord’ » explique-t-il, précisant que ce pronom est « quelque chose de nouveau ».
 
Barclays, RBS, Halifax, Santander, Natwest et la Co-operative Bank utilisent toutes ce pronom neutre, HSBC est même entrain de l’ajouter à ses formulaires.
 
L’opérateur postal de Grande-Bretagne Royal Mail a également ajouté le pronom à ses papiers, tandis que l’Université d’Oxford a annoncé qu’elle avait également ajouté ce titre « comme le pronom neutre le plus communément utilisé et reconnu».
 

Le pronom neutre ‘Mx’ avait été utilisé pour la première fois aux Etats-Unis en 1977

 
Le pronom avait été utilisé pour la première fois par la publication américaine Single Parent Magazine en 1977. Il était initialement utilisé par des militants politiques qui souhaitaient se débarrasser des titres traditionnels jugés « discriminatoires » que sont monsieur ou madame… Pari gagné : il est désormais utilisé par ceux qui ne s’identifie ni homme ni femme.
 
Les militants de l’association ‘Nonbinary Inclusion Project’ se félicitent évidemment de ce « grand pas en avant »… « Pour certains, voir le titre ‘Mx’ qu’ils ont choisi sur une lettre ou un document bancaire sera très important et les aidera à se sentir acceptés » a ajouté l’un d’eux.
 
Toujours la même technique : normaliser l’anormal pour mieux l’imposer.
 

Béatrice Romée