fbpx

La Phrase

La phrase

 

« L’Occident a du sang sur les mains »
 
C’est ce qu’a écrit le Père Henri Boulad, directeur du centre culturel jésuite d’Alexandrie, reprenant un discours tenu le 26 juin dernier au Capitole où siège le Congrès des Etats-Unis. Une constatation courageuse.
 
La suite est hélas moins satisfaisante. Il  déplore que l’Occident ait provoqué la mort de « millions d’êtres humains » en trahissant ses « valeurs » et ses « principes », mais il dérape ensuite en faisant l’éloge de « ce qui a fait de l’Occident le phare du monde, ce qui a produit l’Humanisme de la Renaissance et la Déclaration universelle des droits de l’Homme ».
 
Et d’ajouter : « Si l’Occident ne se reprend pas, s’il ne retrouve pas ses valeurs fondatrices, humanistes, morales, spirituelles… c’en est fait de lui. » Pour ceux qui n’auraient pas compris, il explique : « Lorsque l’être humain n’est plus au centre d’une civilisation, cette civilisation, si prospère qu’elle paraisse, est condamnée à disparaître à plus ou moins brève échéance. » Pas une seule référence à Dieu, mais trois fois la célébration de l’humanisme et de l’humain au centre du monde. Si le Père Boulad n’est pas inscrit en loge, il est au moins ce qu’on appelle un maçon sans tablier.