fbpx

La phrase : « On n’est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde ou des verres antireflet qui filtrent la lumière bleue »

offrir montures Chanel monde
 
C’est ainsi que le ministre de la santé, Agnès Buzyn, a fixé la limite du remboursement total, promis par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, des soins regardant les yeux, les dents et les oreilles. Une promesse importante quand on sait que les prothèses sont jusqu’à présent très mal remboursées. Or la petite phrase a inspiré les démagogues, qui l’ont jugée « méprisante ». Agnès Buzyn l’a pourtant accompagnée d’une explication nette : « Le but est de se mettre d’accord sur un panier de soins nécessaires, et que tout le monde puisse y avoir accès ». C’est le bon sens même : prise en charge intégrale du soin utile, dépenses de luxe à la charge du patient. Le ministre de la santé est suffisamment critiquable sur d’autres points pour qu’on ne l’accable pas quand elle défend les deniers des cotisants et des contribuables.