fbpx

Contrôle des transports aériens : l’ONU accroît son pouvoir

contrôle transports aériens
 
Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, l’administration Obama a proposé de créer un nouveau régime international de contrôle des transports aériens qui pourrait restreindre la liberté de mouvement de tout un chacun. La proposition vient d’être adoptée à l’unanimité par les membres du Conseil de Sécurité des Nations unies.
 
Cette nouvelle organisation devrait forcer les gouvernements à adopter des lois interdisant de voyage toute personne « soupçonnée » d’entretenir des liens avec le terrorisme, terme pour lequel les Nations Unies n’ont pas de définition précise.
 
Une nouveauté qui va accroître le pouvoir de l’ONU en matière de lutte contre le « terrorisme » et l’« extrémisme », dont les définitions restent très floues, mais également celui de l’agence Interpol.
 
Cette mesure ne sera pas présentée devant le Sénat américain dont le consentement et l’avis de constitutionnalité sont pourtant nécessaires à la signature de tels traités.
 
Une mesure adoptée de manière parfaitement totalitaire donc.
 
Elle est d’autant plus inquiétante qu’elle ne définit pas clairement ce qu’est le terrorisme – et que les Etats-Unis sont depuis des années les « alliés » de terroristes en Syrie, un soutien qui a été nécessaire à l’émergence de ces réseaux de terreur désormais à l’œuvre en Irak, en Syrie ou en Lybie.
 
Le double jeu américain dans la région laisse planer un doute quant aux « extrémistes » visés par ce nouvel organe de contrôle international.