fbpx

Pakistan : deux Chrétiens lapidés et brûlés pour « blasphème »

Pakistan--Chretiens-lapides-brules-blaspheme
 
Un couple de Chrétiens pakistanais, âgés d’à peine trente ans, a été lapidé et brûlé par une foule de musulmans au sud de Lahore, dans le Pendjab. Selon l’agence Fides, les deux chrétiens, Shahzad et Shama Masih ont été accusés d’avoir commis un blasphème pour avoir brûlé des pages du coran.
 

Lapidés et brûlés dans un four à briques

 
Les jeunes époux, qui travaillaient dans une fabrique de briques, ont été séquestrés et tenus en otage pendant deux jours, à compter du 2 novembre, à l’intérieur de leur lieu de travail. Mardi, ils ont été poussés dans un four où était en cours la cuisson de briques.
 

Réalité du « blasphème » ?

 
En réalité, le père de Shama étant décédé, Shahzad a nettoyé l’habitation de son beau-père, et brûlé à cette occasion un certain nombre de papiers inutiles. Mais, selon un musulman qui a assisté à la scène, parmi ces papiers se trouvaient des pages du coran. L’homme a aussitôt alerté la foule, qui s’en est pris au couple, les enfermant dans la fabrique où ils ont été lapidés à coups de briques, avant de les brûler – vifs, à moins qu’ils n’aient été déjà morts du fait de la lapidation – dans un des fours où sont fabriquées les briques. La police n’a pu que constater le décès et arrêter trente-cinq personnes pour un premier interrogatoire. Sans que personne ne se fasse d’illusion sur les suites judiciaires de cette affaire.
 

Le Premier ministre pakistanais dénonce un crime inacceptable

 
Le Premier ministre Nawaz Sharif a lui-même dénoncé « un crime inacceptable ». Il a appelé le ministre-président du Pendjab à se montrer ferme afin de « punir ceux qui portent la responsabilité de cet acte ».
 

Danger d’être Chrétien

 
Mais, comme l’observe l’avocat chrétien Sardar Mushtaq Gill, défenseur des droits fondamentaux : « Il s’agit d’une vraie tragédie, d’un acte barbare et inhumain. Le monde entier doit condamner avec fermeté cet épisode qui démontre combien l’insécurité pour les Chrétiens a augmenté au Pakistan. Il suffit d’une accusation pour être victime d’exécutions sommaires. Nous verrons si quelqu’un sera puni pour cet homicide. »
 
Shahzad et Shama – qui était enceinte – avaient trois enfants.