fbpx

Pakistan : l’excuse du blasphème pour tuer

Pakistan - l’excuse du blasphème pour tuer

Il existe au Pakistan une loi sur le blasphème qui permet à peu près tout et n’importe quoi. Ainsi 68 avocats musulmans et majoritairement chiites sont-ils actuellement poursuivis pour blasphème par la police du Pendjab.
La raison ? Ils demandaient le licenciement du chef de la police locale qui avait frappé et détenu illégalement l’un de leurs collègues. Seulement le chef de la police en question s’appelle Umar Daraz, comme le calife Umar bin Khattab compagnon du prophète Mahomet…
Cette demande constituerait donc un blasphème envers le calife…
Par ailleurs Rashid Rehman, un avocat musulman fermement opposé à cette loi sur le blasphème vient d’être tué par des islamistes. L’occasion pour un avocat chrétien de rappeler que les avocats défendant les victimes de cette loi étaient en danger de mort dans le pays, et que beaucoup étaient forcés à l’exil.