fbpx

Le pape François a rencontré Kim Davis, la fonctionnaire emprisonnée pour son opposition au « mariage » homosexuel

pape François rencontre Kim Davis mariage homosexuel
 
Il y a quelques semaines, la fonctionnaire américaine Kim Davis faisait la une des journaux américains et étrangers pour avoir refusé de délivrer les documents nécessaires à des pseudo-mariages homosexuels. Elle avait refusé de se plier à l’obligation prononcée par la Cour Suprême mais également par deux tribunaux locaux et avait finalement terminé en prison, à la suite d’une énième plainte.
 

La vertu de force et l’opposition au « mariage » homosexuel

 
Elle avait alors refusé que ses adjoints délivrent en son nom les documents nécessaires à la célébration des unions homosexuelles et n’avait pas plié lorsque le juge avait tenté de négocier sa sortie contre un assouplissement de sa position.
 
Quelques jours plus tard, grâce à un fort soutien de la population et de candidats à l’investiture républicaine, elle sortait de prison sans rien avoir cédé.
 
Les médias n’ont cessé de l’accabler. Mais l’un des enfants chéris de ces derniers lui a pourtant exprimé son admiration : le pape François.
 

Le pape François a remercié Kim Davis pour son « courage » et lui a demandé de prier pour lui

 
Lors de son voyage aux Etats-Unis, le pape a souhaité recevoir Kim Davis et son mari Joe en tête à tête, pour lui exprimer tout son soutien.
 
Le 24 septembre, à la nonciature apostolique à Washington, le couple a été reçu un quart d’heure par le pape. A cette occasion, le pape François a remercié Kim Davis « pour son courage ».
 
« Restez fort », a-t-il lancé à l’admirable résistante, avant de lui demander de prier pour lui.
 
Cette dernière a pris ses mains avant de lui dire : « Je le ferai. Priez aussi pour moi ». Le pape a ensuite remis un chapelet qu’il venait de bénir à chacun d’entre eux. Kim Davis a promis de les offrir à leurs parents catholiques, ne l’étant pas eux-mêmes.
 
« J’étais impressionnée de rencontrer le pape François. Parmi tous ces gens, pourquoi moi ? Jamais je n’aurais pensé pouvoir rencontrer le pape. Qui suis-je pour avoir cette chance rare ? Je suis juste une employée de l’Etat qui aime Jésus et désire le servir de tout son cœur », a commenté Kim Davis à la sortie de cette rencontre.
 

La rencontre devait rester secrète un temps, mais le pape a défendu l’objection de conscience devant les journalistes

 
La rencontre devait rester secrète un temps, mais le Vatican a rapidement confirmé qu’elle avait bien eu lieu. Certains se demandent pourquoi le pape n’a pas souhaité profiter de cet entretien pour affirmer haut et fort la position de l’Eglise catholique sur la question du « mariage » homosexuel.
 
Mais dans l’avion du retour, le pape François a été très clair sur la question : il a affirmé aux journalistes présents que « l’objection de conscience » à la redéfinition du mariage « faisait partie des droits de chaque homme ». Lorsqu’un journaliste de la chaîne ABC lui a demandé si cette objection concernait également les fonctionnaires, le pape a insisté : « C’est un droit humain, et si un fonctionnaire est une personne humaine, il a ce droit. C’est un droit de l’homme. »
 
Pendant son voyage, le pape François a également rencontré les Petites Sœurs des Pauvres, a qui il a apporté son soutien dans la bataille qui les oppose au gouvernement fédéral sur le financement de l’avortement et de la contraception.
 

Béatrice Romée