fbpx

73ème anniversaire de Pearl Harbor : surprise à Hawaï mais mensonges à Washington

Pearl Harbor mensonge Washington
 
Hier comme chaque année, une minute de silence a été observée à Hawaï, à 7h55, l’heure exacte du bombardement de la base navale américaine de Pearl Harbor par les forces japonaises, qui ont tué 2.400 militaires américains.
C’était le 73ème anniversaire de la fameuse attaque qui a permis l’entrée des Etats-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale.
 
La surprise à Hawaï a augmenté les pertes et accentué la colère de l’opinion américaine. Mais la Maison blanche était au courant.
 

Le mensonge de Pearl Harbor

 
Des recherches ont effectivement permis de montrer que Washington était informé de ces attaques, que le gouvernement aurait laissé faire en espérant, comme ce fut le cas, que l’attaque « surprise » permettrait l’entrée en guerre des Etats-Unis.
 
En 1944, Olivier Lyttleton, alors ministre britannique de la Production avait déclaré : « le Japon a été provoqué avant d’attaquer les Etats-Unis à Pearl Harbour. C’est travestir l’Histoire de dire que les Américains ont été forcés à entrer en guerre ».
A l’époque, Roosevelt désirait impliquer les Etats-Unis dans la Seconde Guerre Mondiale, alors même qu’il prétendait l’inverse dans ses interventions publiques.
 
Juste avant la guerre, un sondage avait montré que 88% des Américains étaient opposés à la participation des Etats-Unis dans une guerre alors limitée à l’Europe, après avoir réalisé que la participation à la Première Guerre n’avait pas rendu le monde meilleur…
 
En 1940, Roosevelt déclara donc : « Je l’ai déjà dit mais je le répète encore et encore et encore : vos garçons ne seront pas envoyés dans des guerres étrangères ».
 

La politique de Washington

 
Ce qui ne l’a pas empêché de planifier le contraire.
 
Dès janvier 1941, il envoyait son plus proche conseiller, Harry Hopkins auprès du Premier ministre britannique Winston Churchill pour lui faire dire que le président voulait gagner cette guerre avec l’Angleterre.
 
Even Robert Sherwood, biographe bienveillant de Roosevelt a écrit : « Si les isolationnistes avait pris la pleine mesure de l’alliance secrète passée entre les Etats-Unis et l’Angleterre, leur demande d’impeachment aurait grondé comme le tonnerre à travers tout le pays ».
 
Le secret a été longtemps bien gardé : le président a délibérément menti au peuple américain.