fbpx

Pédophilie et Internet : Big Brother protège l’enfance

Pédophilie Internet Big Brother
 
La pédophilie, ses images, sa mafia, sont l’objet de 83% des connexions sur l’internet opaque, c’est ce qu’a mis en lumière une récente étude de l’université de Portsmouth au Royaume-Uni. Ce qui incite les promoteurs de cette étude à recommander l’interdiction de l’internet opaque, à la grande satisfaction des services de renseignement : Big Brother se réjouit.
 

L’alliance de Big Brother et de la pédophilie sur Internet

 
On sait que pour se protéger de la surveillance sur internet, certains internautes recourent au projet Tor. En gros, il donne accès à un réseau privé d’internet opaque où les connexions se font exclusivement entre gens de confiance, et qui permet à ceux qui l’utilisent de communiquer des matériels que ne pourront pas lire les logiciels de détection ordinaire. En somme on y est entre soi à l’abri des regards indiscrets. 45.000 services sont ainsi offerts aux usagers soucieux de discrétion. Mais les chercheurs de l’université de Portsmouth ont découvert que les sites de pédophilie, qui représentent à peine 2% du total, attirent… 83 % des visites ! Résultat, eux qui sont de bons libéraux soucieux de respect de la vie privée condamnent absolument désormais Tor et l’internet opaque parce qu’ils « lèsent les droits des enfants et ménagent des endroits où la pédophilie s’exerce impunément ». Au nom de la protection de l’enfance, il faut casser toutes les protections contre l’universelle curiosité des services de renseignements. Voilà une morale qui satisfait tout à fait Big Brother.