fbpx

Les Etats-Unis accueillent davantage de réfugiés syriens malgré les menaces sur la sécurité

refugies syriens Etats-Unis securite menaces
 
S’appuyant sur la « longue tradition dans l’accueil des réfugiés » des Etats-Unis, le département d’Etat américain a annoncé que le pays allait accueillir des milliers de réfugiés syriens de plus en 2015 et 2016, en dépit des inquiétudes soulevées par certains officiels au sujet de la possible infiltration de combattants islamistes parmi ces réfugiés.
 
Depuis 2011, les Etats-Unis ont accueilli 524 Syriens et s’apprêtent à en accueillir 1.000 ou 2.000 de plus en 2015, puis en 2016, a annoncé son porte-parole Jen Psaki.
 

Les services américains préoccupés par les réfugiés syriens potentiellement radicalisés

 
Pourtant, lors d’une audience auprès du Comité de Sécurité intérieure qu’il dirige, Mike McCaul (Texas) a affirmé que ce serait une « grosse erreur » de faire venir des réfugiés de Syrie et de Turquie où ils ont « pu se radicaliser ».
 
Dans une lettre adressée à la Maison Blanche et signée par deux de ses assesseurs, Mike McCaul a affirmé que les plans de l’administration Obama « soulèvent de sérieuses questions de sécurité nationale » et regrette le manque de moyens des Etats-Unis pour enquêter sérieusement sur ces réfugiés syriens avant de les admettre dans le pays. C’est d’ailleurs ce qu’avait reconnu Michael B. Steinbach, du FBI, qui s’était dit « préoccupé » du « manque d’information » des services américains causé par l’état de déliquescence de la Syrie.
 

Menaces sur la sécurité des Etats-Unis

 
Nicolas Rasmussen, directeur du Centre de lutte contre le terrorisme, avait également émis de fortes réserves sur l’accueil de réfugiés syriens, parlant d’une « population clairement préoccupante ».
 
Jen Psaki a de son côté affirmé que la sécurité nationale était « une priorité absolue » dans la décision d’accueillir cette année un total de 70.000 réfugiés venus du monde entier. Pour cette raison, les démarches sont longues a-t-elle affirmé, rejetant cependant toute interruption du processus d’accueil pour des motifs de sécurité : « Une de nos valeurs est de faire venir [sic] et d’accueillir des réfugiés qui ont vécu l’horreur partout dans le monde, et cela continuera à être au cœur de ce que nous croyons. »
 
Les Etats-Unis multiplieront donc par quatre le nombre de réfugiés syriens accueillis, malgré toutes les préoccupations légitimes des responsables de la sécurité du pays.