fbpx

Des responsables du Patriarcat de Moscou mettent en garde contre la tentation néo-païenne

responsables Patriarcat Moscou tentation néo paganisme mise garde
 
Elle est de plus en plus présente dans l’armée et parmi les athlètes, a déclaré un responsable de la communication à l’approche de l’anniversaire du baptême de la Russie en 988. Et c’est un « défi direct » contre l’Eglise.
 
Vakhtang Kipshidze, rappelant que le peuple de Russie avait abandonné ses pratiques païennes après sa conversion, assure qu’aujourd’hui « il existe malheureusement un mouvement qui s’intéresse au passé païen, tandis que certaines organisations tentent de réincarner cette quasi religion ».
 
« Le baptême, pour nous, c’est un choix historique et un fait irrévocable : toute tentative de revenir sur lui, même en citant des arguments apologétiques païens, est fondée sur une invention de la représentation païenne de la réalité », a-t-il dit. Renoncer au choix civilisationnel de ce baptême « est un pas vers l’autodestruction ».
 
Et les années de plomb du communisme ?