fbpx

Robert Oscar Lopez, élevé par deux lesbiennes, préconise le couple traditionnel

Robert Oscar Lopez élevé deux lesbiennes couple traditionnel
 
Elevé par deux lesbiennes, Robert Oscar Lopez, qui se déclare aujourd’hui bisexuel et défend l’union civile, est pourtant accusé par les activistes homosexualistes de la Campagne des Droits de l’Hommes (HRC) d’« exporter la haine »…
 

Robert Oscar Lopez témoigne

 
Pourquoi ? Parce qu’en 2012, ce professeur d’une université d’Etat californienne a écrit une tribune décrivant les effets d’une éducation fournie par deux lesbiennes. En expliquant :« j’étais très proche émotionnellement de la partenaire de ma mère lesbienne (…) mais j’étais privé de mon père et donc d’une partie de moi-même ».
 

Elevé par deux lesbiennes, il veut un père et une mère pour tous

 
Il a récemment confié à LifeSiteNews :« Je m’oppose à tout programme d’action qui compromet les droits sacrés d’un enfant à avoir sa filiation maternelle et paternelle ».
 
C’est dans cette optique qu’il déclarait dernièrement au journal American Thinker: « Mon leitmotiv a toujours été, pendant des années : les enfants ont le droit inaliénable d’avoir un père et une mère, de ne pas être achetés ou vendus, et de connaître leurs origines. Qu’on ait recours à la GPA, trafique, ou se serve de toute autre pratique déniant ces droits, il ne m’importe pas qu’on soit homo ou hétérosexuel, je m’y oppose ».
 

Les LGBT utilisent la menace contre le couple traditionnel

 
Depuis ces prises de paroles publiques, Lopez est menacé par les LGBT et les mensonges du HRC le mettent en réel danger. Il assure avoir l’impression « qu’il faut que je m’inquiète chaque fois que je quitte ma maison. Ma femme y est avec notre nouveau-né et ne sait pas si je vais me faire tuer ou non, c’est très difficile ».
 
Comme d’habitude, les LGBT qui prétendent justifier leurs revendications par l’« amour » et la « tolérance » ne savent que menacer toute personne qui s’oppose à eux.