fbpx

Royaume-Uni : la gonorrhée pourrait bientôt résister aux traitements

Royaume Uni gonorrhée résister bientôt traitements

Publicité pour le traitement de la gonorrhée en 1944.


 
C’est un risque révélé par la responsable de la santé publique, dame Sally Davies, qui a averti le public de la résistance croissante de cette infection sexuellement transmissible aux antibiotiques. Pour l’heure, elle a demandé aux médecins et aux pharmacies de prendre garde aux prescriptions pour combattre la gonorrhée.
 
La résistance reste très modérée face aux principaux antibiotiques prescrits mais la bactérie a démontré une capacité d’adaptation importante qui laisse envisager sérieusement que le traitement puisse devenir impossible à l’avenir.
 
La prévalence de la gonorrhée est en hausse au Royaume-Uni : plus de 41.000 cas ont été diagnostiqués en 2015, une hausse de 10 % sur l’année précédente. Plus de la moitié des nouvelles infections ont concerné des hommes homosexuels. La prévalence des infections sexuellement transmissibles est importante au Royaume-Uni parmi cette population et parmi les jeunes hétérosexuels, liée à la promiscuité.